Fait vécu

Notre première rencontre (La version qu’on n’a jamais racontée à personne)!

Il y a quelques jours, j’ai pensé faire une publication sur Facebook pour demander à mes abonnés comment ils avaient rencontré leur conjoint(e). En réfléchissant à ce que j’allais écrire, je me suis vite aperçue que je ne pouvais pas me contenter de quelques lignes pour mettre en contexte NOTRE première rencontre. Il y a une large marge entre la façon dont on a raconté l’histoire à nos proches et la façon dont elle s’est réellement déroulée. Cinq ans et deux enfants plus tard, je suis un peu moins gênée de vous dire la vérité. Pour la suite, je mets mon orgueil de côté…

Je vais vous le dire tout de suite, on s’est rencontré sur Internet. Lui, de la chambre de sa résidence à l’université, et moi, du travail. J’étais barmaid dans ce temps-là (pour vrai)! Il y avait de longs temps morts, le parfait moment pour être sur… croyez-le ou non… Tinder! Ok, c’est dit, nos premiers échanges se sont fait sur Tinder. Et pas de la façon la plus tendre, croyez-moi.

Je suis une fille un peu directe qui va droit au but, et à 23 ans, je n’avais pas de temps à perdre. Vous savez, sur ces applications-là, tu swipes à gauche, tu swipes à droite. Y’a pas mal de monde qui ne cherchent pas quelque chose de sérieux. Moi, je savais précisément ce que voulais, et j’allais droit au but. J’avais quelques critères précis, et j’ai vite fait de lui poser des questions. Miracle, il avait tout bon! Il m’a demandé pour qu’on se rencontre, et j’ai dit oui. Simple de même. Ou enfin… presque! Le lendemain, j’avais déjà prévu rencontrer un autre gars. Je lui ai donc dit que si ma “date” ne se passait pas bien, on pourrait se rencontrer par la suite. J’étais bien fidèle à mes engagements… (Je me relis et je ne me trouve dont pas brillante, mais c’est comme ça que ça s’est passé, pour vrai)!

Finalement, le lendemain, l’autre gars a annulé, et on s’est rencontrés! Je suis allée le rejoindre au centre sportif de l’université, après son cours de tennis. On est partis dans mon vieux bazou d’étudiante vers le Nbar le plus proche. Y’avait trop de bruit à mon goût, on a changé de Normandin. Déjà, j’ai su qu’il était patient!

On a commandé à boire et à manger. J’ai pris du vin rouge, mais je ne bois jamais ça, j’aime juste le vin pour faire plaisir aux autres en général (et dans la sangria of course). Je ne sais pas pourquoi j’ai pris du vin, probablement parce que j’étais en face d’un français et que j’avais envie d’avoir l’air intelligent. Sauf que non. Mon vin était chaud et ça goûtait pas bon; je suis allée chercher de la glace et j’en ai mis dedans. De la glace. Dans mon vin rouge. Devant un français.

Je ne me souviens plus de quoi on s’est parlé ce soir-là, mais devant la porte de sa résidence, il m’a proposé de rester. Je n’avais peut-être pas tout fait foirer, “du coup”!

Et vous, comment s’est passée votre première rencontre?

Pour ne rien manquer, vous pouvez me suivre sur Facebook, juste ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *