Ma définition de la famille

le

Un texte de notre collaboratrice Geneviève Saindon L’Écuyer

En commençant à écrire des textes pour Famille à bord, je me suis mise à me questionner sur le sens du mot « famille » et ce qu’il représentait à mes yeux. J’ai réalisé que ma vision de la famille avait changée avec les années, qu’elle avait évoluée et pris une plus grande importance dans ma vie. La famille représente toutes les valeurs que je souhaite inculquer à mes enfants, c’est-à-dire le respect, l’amour et l’honnêteté; se respecter les uns les autres, se parler en toute franchise et s’aimer inconditionnellement. Qu’on le veuille ou non, notre famille, c’est le fond d’écran de nos vies, nous portons sur nous des petits bouts de tous ces individus par qui nous sommes liés de près ou de loin, nous partageons avec eux des ressemblances indéniables, qu’elles soient physiques ou psychologiques.

On présente notre famille à nos amis et à nos amoureux avec une touche de nervosité dans la voix et une phrase comme “tu vas voir, mon père bien est spécial”. On ne sait pas trop ce que “spécial” signifie dans ce genre de situation, mais au final on espère juste que ceux-ci les apprécieront et qu’ils ne ressortent pas de la maison avec la tête pleine d’images compromettantes de nous lorsque nous étions enfant. Allez savoir pourquoi les parents font ça. C’est peut-être la nostalgie de voir leurs enfants devenus si grands et l’envie de replonger ne serait-ce qu’un instant dans ces belles années figées quelque part entre deux pochettes plastifiées. Je pourrai peut-être bien répondre à cette question dans quelques années, lorsqu’à mon tour je sortirai ces albums photos, qui peuvent amener à ressentir de la honte, mais surtout à faire de l’autodérision, espérons-le. Il faut savoir rire de soi, combien de fois par jour est-ce que nos enfants font des trucs un peu niaiseux, mais qui nous font donc bien rire? Ce sont des moments comme ça qu’on a offert à nos parents et il faut les comprendre d’avoir envie de les partager et surtout de ne pas les oublier.

Notre famille, ce sont ces gens quelques fois un peu étranges avec qui on a marché côte à côte dans les sentiers de l’enfance à l’adolescence et qui ensuite nous ont laissé prendre les devants quand est venu le temps de nous aventurer dans celui de l’âge adulte, sans oublier de semer des petits cailloux derrière nous au cas où l’envie nous prendrait de temps à autre de rentrer à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *