Ensemble pour Noël

Un texte de notre collaboratrice Audrey DC

Je dois l’avouer, je suis de celles qui aiment acheter des cadeaux à leurs enfants. Je suis loin d’être matérialiste. Je m’achète rarement des choses neuves, préférant de loin les friperies et le linge usagé acheté sur internet. Par contre, lorsque Noël arrive, je ne peux m’empêcher de courir les magasins à la recherche de ce qui pourrait faire le plus plaisir à mes enfants, et ce, malgré que ma maison déborde déjà de jouets en tout genre. C’est simple, j’adore voir leurs regards émerveillés, je ne vis que pour ce sentiment. Ma fille est si facile à éblouir et elle développe chacun de ses cadeaux avec enthousiasme. Elle n’est pas de celles qui passent au prochain cadeau sans avoir de réaction.

Cette année, j’ai décidé de m’offrir deux semaines de vacances avant les fêtes. Depuis quelques jours, je passe donc du temps avec mes enfants, qui ont respectivement 2 ans et 13 mois. On dirait que cette petite pause de la routine effrénée me fait réaliser que ce regard que j’aime chez ma fille, je peux l’obtenir avec tellement plus que du matériel.

Hier, on est allés jouer dehors et, au moment de rentrer, ma fille était très déçue. Nous avons donc mis de la neige dans un grand plat et on l’a amené dans le bain. On s’amusait à faire fondre la neige dans l’eau chaude. C’était un moment merveilleux. Un moment plus que banal au fond, mais mes deux enfants riaient aux éclats et ça m’a réchauffé le coeur.

Dimanche, le papa de mes enfants (mon amoureux) a amené ma grande patiner pour la première fois. Il m’a avoué avoir eu les yeux plein d’eau de la voir aussi heureuse.

Il y a deux semaines, on a monté le sapin de Noël en famille. On a mis de la musique de Noël et on a confié les boules de Noël incassables aux petits. Notre sapin n’est pas parfait, mais nos enfants étaient si heureux de nous aider qu’au final c’était le plus bel arbre du monde.

Noël, c’est de prendre le temps d’être ensemble. C’est de se créer des traditions et des souvenirs.  C’est de se rendre compte que ce que l’on possède est précieux, même si on ne roule pas sur l’or. C’est vrai que c’est aussi de déballer des cadeaux, mais ce qu’il y a à l’intérieur est secondaire, c’est le moment qui est important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *